RDC: Félix Tshisekedi a-t-il des chances d’être réélu en 2023?

RDC: Félix Tshisekedi a-t-il des chances d’être réélu en 2023?

À l’approche des élections de 2023, tous les yeux sont rivés sur un homme, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, actuel président de la République.

Si l’homme décide de se représenter aux prochaines élections, a-t-il des chances de les remporter au vu de son bilan actuel ? Les avis sont partagés sur la question.

Du de Côté de l’Udps, parti au pouvoir, section du Lualaba, on croit dur comme fer à la réélection de l’actuel chef de l’État en 2023. Augustin Chambuyi, porte-parole adjoint du parti au pouvoir se dit serein: « La constitution n’interdit pas au président de se présenter pour un second mandat. Maintenant quant à la question de savoir s’il sera réélu ou pas, nous disons oui parce que Félix c’est l’incarnation du changement, Félix c’est l’espoir du peuple congolais. L’udps est arrivé au pouvoir après 37 ans de lutte, et le pays était rongé par les antivaleurs des régimes précédents. D’ici 2023, nous aurons un très bon bilan à présenter et c’est la population qui va nous sanctionner ».

Quand à la situation sociale, Augustin Chambuyi renchérit en disant qu’il n’y a que les personnes de mauvaise foi qui peuvent penser que c’est un échec: « Il n’y que les gens de mauvaise foi qui disent que le mandat de l’udps est un échec sur le plan social. Je peux vous donner quelques exemples qui prouvent le contraire:
-La gratuité de l’enseignement qui est effective grâce au pouvoir actuel
-La prise en charge des Kuluna qui produisent aujourd’hui le maïs à Kanyama kasese
-L’humanisation des services de l’ANR
La justice pour tous … ».

Pour sa part, maître Aimé BANZA de la société civile ADDH analyse la question avec plus de réserve: « Il est difficile de prédire qui remportera les élections. Les citoyens congolais eux-mêmes vont se prononcer pour dire s’ils veulent voir ce régime continuer ou pas. Néanmoins, en ce qui concerne le bilan du régime actuel, nous en tant que citoyen, nous nous vivons certaines réalités lorsque nous allons au marché pour acheter les denrées de première nécessité ou lorsque nous prenons le transport. Actuellement, les congolais n’ont pas d’eau, pas d’électricité, les provinces ne sont pas interconnectées, la gratuité de l’enseignement n’est pas vraiment effective …Jusque-là, il y a encore des défis énormes à relever en ce qui concerne la gouvernance du pays ».

Si élections il y aura en 2023, ces élections s’annoncent palpitantes. Quoi qu’il en soit, seuls les congolais peuvent décider d’accorder oui ou non un second mandat à Félix Tshisekedi.

#Jedida Mbal

Partager via :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 × 19 =


Vous aimez nos contenus? Continuez de nous suivre sur :

Merci d'avoir visité Gouverne.info

Envie de réagir ou de suggérer, veuillez nous laisser un message.