Lualaba : l’IBGDH initie une pétition en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel dans la gestion de la province

Lualaba : l’IBGDH initie une pétition en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel dans la gestion de la province

«Quel est le statut juridique actuel du gouvernement provincial du Lualaba : réputé démissionnaire ou pas ?» c’est la question que se pose l’ONG Initiative pour la bonne gouvernance et les droits humains IBGDH dans son communiqué de presse publié ce 27 mai 2022. Étonné de constater que la Vice-gouverneure Fifi Masuka Saini a effectué un remaniement au sein du gouvernement provincial en ejectant certaines figures pour y rajouter d’autres, l’IBGDH qualifie cet acte d’abus de pouvoir et d’usurpation des compétences.

Pour ce faire, cette ONG a décidé de lancer une campagne dénommée : «Retour à l’ordre constitutionnel dans la gestion de la province du Lualaba» en initiant une pétition à l’attention du gouvernement national à travers le ministère national ayant les affaires intérieures en charge.

Pour obtenir gain de cause, un appel est lancé à tous les citoyens épris du développement et de la stabilité de la province, de venir signer la pétition susmentionnée. Pour l’IBGDH, le retour à l’ordre constitutionnel se fera soit en organisant l’élection du gouverneur dans le délai de trente jours si l’on considère que celui-ci a déjà perdu son poste, soit à défaut de le faire, réhabiliter dans ses fonctions le gouverneur Richard Muyej.

La cérémonie de signature de la pétition a débuté ce vendredi 27 mai et elle s’étendra jusqu’au 15 Juin dans les deux grandes villes de la province du Lualaba, à savoir Kolwezi et Kasaji.

#Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 10 =


Share via
Copy link
Powered by Social Snap