Pour ou contre l’indépendance de la République Démocratique du Congo? [Réflexion analytico-critique]

Pour ou contre l’indépendance de la République Démocratique du Congo? [Réflexion analytico-critique]

Penser à l’indépendance, c’est l’être, c’est le devenir même. En effet, le devenir de tout homme est dans sa pensée. Penser à l’indépendance, c’est l’être, c’est le devenir même de l’homme…
Pour ou contre l’indépendance de la République Démocratique du Congo ?
Cette question semble être difficile, mais facile à répondre, elle est en même temps facile, mais aussi difficile à répondre. En effet, nous sommes joyeux, nous sommes contents de célébrer soixante et un an d’indépendance ou de dépendance? D’amour ou de haine? De joie ou de tristesse? De paix ou de guerres? De bonheur ou de malheur? De vie ou de la mort dans notre pays la République Démocratique du Congo en ce jour? Nous avons déjà eu quatre Républiques, mais toujours avec nos mêmes fagots de souffrances et de misères, avec mêmes visions, avec mêmes idéaux, avec même système politique, avec même système dictatorial, avec les mêmes individus, même si les fronts changent… Nous ne faisons que changer d’emblèmes (…) mais jamais penser comment changer nos problèmes. Certes, l’hymne national de notre pays riche en style, en fond et en contenu, doré des belles paroles, mais qui ne sont jamais mises en pratiques.
Pour ou contre l’indépendance de la République Démocratique du Congo ?

  1. Sur le plan politique :
    Notre système politique est télécommandé par l’Occident, parfois même l’Orient. Pour preuve, jamais on n’a eu les dirigeants de notre choix. Sur 100% de nos dirigeants congolais, 80-90% sont les dirigeants qui nous sont imposés de façon directe ou indirecte par l’Occident. Même s’ils sont là, c’est pour masquer notre vigilance, mais en réalité ils agissent en personnes non grata.
  2. Sur le plan économique:
    L’économie du pays est la force, le devenir même de son territoire national et de ses populations. Mais notre économie nationale n’est jamais dans les mains des congolais. Si elle est dans leurs mains, ils ne sont que les gardes des trésors de l’Occident et de l’Orient. Pour preuve, notre pays manque des machines appropriées pour frapper sa propre monnaie sur place dans le pays. Il faut recourir en Occident pour aller y frapper sa propre monnaie. Si on suit bien, peut-être là où cette monnaie est frappée, les congolais eux-mêmes n’y connaissent même pas; ils voient simplement les billets des banques qu’on leur présente simplement. Autre élément très important reste à signaler; nous constatons par ailleurs que sa monnaie a moins d’importances que la monnaie étrangère alors que le développement de son territoire national et de ses populations ne pourrait bien se faire qu’avec l’échange monétaire de l’économie de son propre pays… Pays riche, mais pauvre, pas puisque certains les veulent, mais puisqu’une poignée d’individus (de gens) préfèrent s’enrichir beaucoup plus au détriment de la nation et de la population. Le pays dépense beaucoup, mais il gagne moins en retour.
  3. Sur le plan de développement :
    Le mental (la tête) est le centre de développement de l’homme et de son environnement. Ainsi donc, le développement de la République Démocratique du Congo doit être tout d’abord mental avant d’être pratique ou concret. Mais comment on peut se développer mentalement si hier on n’a pas bien mangé? Comment on peut s’asseoir pour penser comment se développer si on ne sait pas si on mangera aujourd’hui et demain? Comment on peut s’asseoir pour penser comment se développer si d’ores on sait déjà que si je le fais, demain on va venir le détruire ou le ravir? Comment on peut s’asseoir pour penser comment se développer si on sait déjà que le pays va mal ? Comment on peut s’asseoir pour penser comment se développer s’il y a déjà les germes de l’injustice, de tribalisme, de haine, de jalousie, de division et de discrimination qui gangrènent le coeur et la pensée de l’homme?
  4. Sur le plan social:
    Comment on peut on peut devenir indépendant, si on attend que le gouvernement vienne combler le trou qui est devant ma parcelle? Comment on peut devenir indépendant si on ne prend pas soin de son milieu et de son environnement? Comment on peut devenir indépendant si on ne s’aime pas? Comment on peut devenir indépendant si la réussite de l’autre nous fait mal au cœur ? Comment on peut devenir indépendant si on ne sait pas travailler pour soi et pour l’intérêt des biens communs? Comment on peut devenir indépendant si on n’accepte pas sa condition de vie sociale? Comment on peut devenir indépendant si on n’envie que d’aller chez les autres? Comment on peut devenir indépendant si on quitte son milieu pour aller dans un autre où on n’y va pas pour gagner, mais pour échouer, pour souffrir ou pour mourir ? Comment on peut devenir indépendant si on doit quitter son pays pour aller en Orient ou en Occident se réfugier? Comment on peut devenir indépendant si on va investir ailleurs que chez soi? Comment on peut devenir indépendant si on se méfie de ses frères pour donner confiance aux étrangers ?
  5. Sur le plan culturel:
    L’indépendance de chaque peuple dépend aussi de son histoire et de sa culture. En effet, notre pays est l’un des pays au monde qui fut admiré sur tous les plans dont le plan culturel. Mais qu’est ce que nous constatons aujourd’hui, tous nos arts libéraux, nos masques, nos statues, etc. ont été emportés en Occident où aujourd’hui, ils font objets des grands musées qui sont beaucoup visités au monde et qui font entrer beaucoup d’argent. Nous sommes tellement passionnés des cultures des autres au point où nous ignorons et nous tuons facilement nos propres cultures et nos origines. On nous colonise même de façon directe en nous envoyant des articles qui se détériorent facilement, on nous fait oublier par exemple nos anciennes vases telles que, les casseroles en argile, les cruches en argile, nos thermos en calebasses etc… Parfois nos dialectes sont ignorées et remplacées par les langues étrangères; l’histoire de nos groupes ethniques, clans, tribus, groupements, collectivités, etc. est oubliée et remplacée par Novellas et tant d’autres chaînes de télévisions. Même si on en parle, c’est pas pour longtemps, pas même dans son fondement logique.
  6. Sur le plan éducatif:
    L’éducation est la clé de la réussite d’une nation, la porte d’entrée dans le monde du développement intégral de chaque peuple et de chaque culture. Alors comment on peut se développer si l’enseignant est mal payé? Comment on peut se développer si l’élève va à l’école affamé ? Comment on peut se développer si les élèves étudient en dessous des arbres ou sur le sol? Comment on peut se développer si les écoles ne sont pas bien construites et entretenues? Comment on peut se développer si les écoles manquent d’ouvrages de lectures et les centres de recherches pour élèves et les manuels pour enseignants? Comment on peut se développer si la formation des élèves n’est pas bien rassurée? Comment on peut se développer si les élèves vivent dans la corruption ? Comment on peut se développer si les enseignants n’attendent que la corruption des élèves pour nouer les deux bouts du mois ? Comment on peut se développer si on ne veut pas construire des belles et des bonnes écoles dans son propre pays pour la bonne formation des élèves et des étudiants ? Comment on peut se développer si on envisage toujours envoyer les élèves et les étudiants en Chine, au Canada, en Amérique et en Europe pour étudier ? Et même quand ils y vont c’est pour y rester et ne pensent plus revenir chez eux puisqu’ils fuient des misères de leur pays? Même s’ils y reviennent c’est pour être des chômeurs éternels. Comment on peut se développer si même quand on finit ses études on doit chômer ?

7. Sur le plan sanitaire:
La santé fait aussi partie des éléments de pour parler de l’indépendance et du développement d’un peuple. Comment on peut devenir indépendant si les médecins sont mal payés ? Comment on peut devenir indépendant si pour être soigné on doit aller en Chine, en Inde, en Amérique, en Europe ou en Afrique du Sud ? Comment on peut devenir indépendant si chez soi il n’y a aucun hôpital moderne et d’assurance médical?

  1. Sur le plan sécuritaire:
    La sécurité est le premier élément qui caractérise le développement et l’indépendance du pays. Comment on peut être indépendant si la sécurité du pays n’est rassurée ? Comment on peut devenir indépendant si les militaires sont mal payés ? Comment on peut devenir indépendant si on n’a pas la paix et la joie? Comment on peut devenir indépendant si le pays est toujours en insécurité ? Comment on peut devenir indépendant si pour combattre, il faut toujours demander l’aide d’une armée étrangère ? Comment on peut devenir indépendant si on ne sait pas former ses propres militaires, ses propres commandos et ses propres para-commandos pour renforcer la sécurité du pays? Comment on peut devenir indépendant si pour avoir des armes on doit aller les emprunter ou dépendre des armes d’un autre état ou d’ailleurs ?
  2. Sur le plan mental:
    La pensée est le tout de l’homme. Le développement de l’homme est d’abord mental avant d’être pratique ou concret. Cependant, son indépendance est tout d’abord mentale avant d’être pratique ou concrète. Comment on peut alors devenir indépendant si déjà on est incapable d’y penser ? Comment on peut alors devenir indépendant si on attend que les autres nous le disent et nous le rendent ? Comment on peut devenir indépendant si nous doutons de nos capacités physiques, morales et intellectuelles? Comment on peut devenir indépendant si nous nous sentons déjà inférieurs aux autres ? Comment on peut devenir indépendant si nous décidons nous-mêmes d’être toujours dépendants des autres ? Comment on peut devenir indépendant si nous nous sous-estimons nous-mêmes ? Comment on peut devenir indépendant si nous hésitons de l’être et de le devenir nous-mêmes ? Comment on peut devenir indépendant si nous n’aimons pas nod conditions de vie d’être africains et congolais ?
  3. Sur le plan relationnel et profesdionel:
    L’amour est le sommet de toute vie humaine, il est cet élément qui unit et qui donne force à une nation ou à un peuple. Comment on peut devenir indépendant si nous ne sommes pas unis dans le sort pour lutter contre la haine, la division, l’injustice sociale et toutes les autres antivaleurs qui nous font régresser au lieu de progresser ? Comment on peut devenir indépendant si nous n’aimons pas notre patrie? Comment on peut devenir indépendant si nous n’aimons pas nos propres frères ? Comment on peut devenir indépendant si nous nous tuons nous-mêmes? Comment on peut devenir indépendant si nous nous vendons et nous vendons aussi nos frères et notre patrie ? Comment on peut devenir indépendant si nous ne pensons pas à promouvoir l’intérêt des biens communs? Comment on peut devenir indépendant si on ne veut que réussir soi-même ? Comment on peut devenir indépendant si on ne doit se faire ami que de ceux qu’on aime, de ceux de ma tribu, de ceux de mon ethnie, de ceux de mon clan, de ceux de ma contrée, de ceux qui parlent la même langue que moi, de ceux qui ont même vision de choses que moi, ceux qui ont la même couleur de peau que moi? Comment on peut devenir donc indépendant si nous tuons et empêchons nous-mêmes ceux qui luttent et militent pour l’indépendance ?

Ainsi donc, en ce jour du 30 Juin 2021 que chacun de nous pense sur ce qu’il a déjà fait, sur ce qu’il fait et ce qu’il peut faire encore pour lutter contre les maux dans nos cœurs et dans notre pays et penser comment se libérer soi-même de son carquois, de sa coquille, de ses passions et ouvrir les horizons de son esprit pour se libérer et libérer aussi notre pays la République Démocratique du Congo et surtout se demander s’il est pour ou contre l’indépendance de la République Démocratique du Congo.

Khorhanie Norbert Norah Muana Ngo’ofm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 27 =


Share via
Copy link
Powered by Social Snap