Haut-Katanga : Hatif Orphée noir, une flèche du rap Lushois

Haut-Katanga : Hatif Orphée noir, une flèche du rap Lushois

Né dans la capitale de la RDC, Kinshasa, Alvine Kamunga dit Hatif a debuté sa carrière d’artiste en tant que danseur dans les années 2000 avant d’être interprète des chansons françaises notamment du groupe sexion d’assaut, la fouine.

En 2016, il intègre le groupe Légende avant de se lancer complètement dans la carrière solo dont l’inspiration de ses morceaux musicaux est tirée des faits sociaux.

Pour l’heure, l’artiste prend la musique pour un business soumis à une rentabilité à la suite de ses diverses prestations.

D’après lui, la musique crée un équilibre dans sa vie, car elle constitue la voix des sans-voix. La créativité dans ses textes reste une ligne de conduite pour Hatif malgré que les mélomanes soient exigeants. Avant de quitter sa ville d’origine, l’artiste musicien a participé en 2016 au festival de la
musique de Kinshasa.

Arrivé à Lubumbashi en 2016, il a fallu trois ans, soit en 2019 à Hatif pour qu’il participe au tout grand festival Amani de Goma dans la province du Nord-Kivu.

À ce parcours, l’on peut ajouter la participation de l’artiste Hatif Orphée noir à la compétition Républik Ville Challenge organisée par la plateforme numérique de téléchargement de chansons locales dénommée Republik ville où l’artiste a remporté le trophée dans la catégorie de meilleur artiste.

Alfred MWEHU

Partager via :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 6 =


Vous aimez nos contenus? Continuez de nous suivre sur :

Merci d'avoir visité Gouverne.info

Envie de réagir ou de suggérer, veuillez nous laisser un message.