RDC: Le clientélisme, le mal qui ronge le football congolais

RDC: Le clientélisme, le mal qui ronge le football congolais

Alors que les pays comme le Mali, la Tanzanie, le Madagascar…s’organisent et se donnent des moyens pour se doter des belles infrastructures sportives pour relancer leur sport, la République Démocratique du Congo, une nation potentiellement riche patauge encore en plein 21ème siècle.

Certaines autorités congolaises allaient se bomber le torse si l’équipe nationale de football, (Léopards) validait le tiquet à la Coupe du Monde Qatar 2022.

Le choix des joueurs a connu une certaine légèreté, de la part du staff technique qui s’est basé sur un critère imaginaire que plusieurs analyses sportives ont qualifié de fantaisiste, sachant que la sélection des athlètes d’une équipe nationale se fait en tenant compte de la prestation de chacun (joueur) dans son club respectif.

En R.D Congo où tout est possible, le sélectionneur national qui n’a aucune connaissance du football national a sélectionné les joueurs tels que : Marcel Tisserand, Yannick Bolasie, Edo Kayembe qui ne sont pas titulaires dans leurs clubs alors que la Linafoot regorge énormément des talents pouvant servir la nation et faire la différence à ces postes.

L’élimination des Léopards pour le mondial Qatari, illustre en outre l’incohérence qui existe entre le ministère des sports et loisirs et la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) dans la coordination des affaires du football dans un pays en proie aux clivages politiques. Ces deux institutions qui gèrent le football en République Démocratique du Congo ont démontré leur incapacité de converger afin d’offrir un bel environnement aux athlètes pour le triomphe dans la double confrontation face au Maroc lors des barrages de la coupe du Monde 2022.

Voulant se faire pharaon, le Ministère des sports et loisirs qui a tout centralisé en excluant les autres dans l’organisation de ces deux matchs cruciaux, est tombé dans son propre piège.

Le ministre des sports Serge Nkonde qui étreint le sélectionneur Hector Cuper

Les Léopards qui rêvaient d’une deuxième apparition à la coupe du monde de football, 48 ans après leur dernière participation, doivent encore user de patience et s’inscrire dans la durée.

Cette déroute de la RDC 2-5 devant le Maroc a comme conséquence, la menace de la retraite internationale de l’attaquant de l’Olympique de Marseille Cédric Bakumbu, qui reproche au staff technique et aux dirigeants du football congolais la nonchalance et le clientélisme.

Pour redorer l’image du football en particulier et du sport congolais en général, l’organisation des états généraux des sports est souhaitable afin de doter le pays (RDC) d’une Loi Sportive Nationale et ainsi redynamiser les activités sportives.

#Willy NZAM Fils

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =


Share via
Copy link
Powered by Social Snap