RDC: Des journalistes brutalisés lors de la marche de Lamuka, prompte réaction du ministre des médias

RDC: Des journalistes brutalisés lors de la marche de Lamuka, prompte réaction du ministre des médias

Au Cœur de Tshangu, une contrée bouillante de la commune de Masina en milieu périurbain de Kinshasa, les manifestants sont au rendez-vous de ce mercredi 15 septembre pour dire non à la politisation de la centrale électorale, non à la dictature, non au glissement du mandat de Félix Tshisekedi, ceci sous l’instigation du tandem Fayulu Muzito.

Quelques instants après, les scènes de violence s’invitent aux manifestations. Les éléments de la police versent plutôt dans la bavure pour mâter les manifestants, ils dispersent la foule par des tirs de gaz lacrymogène.

Sur ces entrefaites, les journalistes qui couvrent les manifestations sont aussi visés par l’intervention musclée des éléments de l’ordre. Le correspondant de Radio France Internationale et Patron du média en ligne Actualite.cd Patient Ligodi est impuissant aux muscles des policiers qui le traînent au sol et le jette comme un vulgaire brigand dans leur véhicule, une scène qui accable les professionnels des médias du Congo Kinshasa.

La réaction du Ministre de communication et médias est prompte. Patrick Muyaya, dans une brève communication condamne fermement cette bavure policière, et promet des poursuites et des sanctions à l’encontre de tous ces éléments tarés de la Police Nationale Congolaise impliqués dans ces violences à l’endroit des journalistes qui devraient plutôt bénéficier de la protection en pareilles circonstances, la sécurité et l’intégrité physique des journalistes étant une priorité pour « nous » lance le Ministre des médias qui a échangé plutôt avec le chef de la police Dieudonné Amuli.

#GO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 17 =


Share via
Copy link
Powered by Social Snap