Lubumbashi : La Mairie interdit aux motocyclistes l’accès au centre-ville

Lubumbashi : La Mairie interdit aux motocyclistes l’accès au centre-ville

L’autorité urbaine de la ville cuprifère de Lubumbashi a signé une mesure portant interdiction aux motocyclistes d’accéder au centre-ville, en toute fin de la semaine passée. Cette décision prise pour éradiquer les accidents et les problèmes liés aux embouteillages, suscite des réactions et divise la population lushoise.

Ce Lundi 1er Juillet matin, « le centre-ville de lubumbashi est propre, pas trop d’embouteillages et aucune moto de transport n’y est visible. Les motocyclistes sont tout autour du centre-ville, mais n’y accèdent pas », constatent nos reporters sur place à Lubumbashi.

L’interdiction aux conducteurs de mototaxis d’accéder au centre-ville engendre d’une part un sentiment de « satisfaction et de soulagement » pour certains lushois qui sentent l’autorité de l’État et pensent que « la propreté sera restaurée et les embouteillages seront bien sûr éradiqués » et d’autre part, « ça a été une décision politique, injuste, et vide de sens pour contraindre ces concitoyens qui n’ont que cette activité comme source des revenues. La Mairie devrait plutôt s’attaquer aux grands fléaux comme l’insécurité, l’insalubrité, l’éducation qui est en perte de vitesse… afin d’éviter les troubles et l’insécurité », disent avec regret d’autres personnes questionnées sur le sujet.

Pour l’heure, les motocyclistes digèrent mal l’affaire et attendent vivement de rencontrer l’autorité supérieure pour exposer leur desiderata, car disent-ils, « Iyi moto ndjo baba, ndjo maman, ndjo yetu mining », pour dire cette moto est notre unique gagne-pain. Si la mairie veut nous interdire l’accès à notre milieu stratégique de recherche du pain quotidien, qu’elle nous recrute dans ses services et nous offre des bons salaires, déclarent-ils.

À l’unanimité, ils se solidarisent ainsi pour remonter leur plainte au gouverneur de province.

Gédéon MBIKAYI

Partager via :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 28 =


Vous aimez nos contenus? Continuez de nous suivre sur :

Merci d'avoir visité Gouverne.info

Envie de réagir ou de suggérer, veuillez nous laisser un message.